Adios Mexico!

Avec un petit peu de retard, voici notre retour sur nos 4 mois au Mexique… Nous n’avons bien évidemment pas pu tout voir de cet énorme pays mais nous sommes quand même ultra satisfaits de tout ce que nous avons pu y découvrir. Nous avons beaucoup aimé ce pays, avec des régions bien toutes différentes les unes des autres.

Un pays tout d’abord très riche en couleurs. Les villes, les habits, la nourriture, les marchés, tout est joyeusement coloré ici. Quasiment toutes les maisons sont peintes dans des coloris très joyeux, tant dans les villes que dans les campagnes. Un peu partout, les murs sont peints avec des peintures magnifiques, à rendre jaloux la plupart des graffeurs européens.

Nous avons aussi découvert des gens adorables, accueillants et prêts à vous aider à la moindre occasion. Notre niveau d’espagnol encore débutant nous aura un peu freiné pour entrer plus en contact avec eux mais les quelques mots que nous connaissons ont déjà suffi à briser la glace et passer de bons moments avec eux. La gentillesse mexicaine nous a beaucoup touchée, à l’image de cette famille mexicaine à peine rencontrée qui nous a offert à manger et à boire, en plus de nous offrir une bouteille de tequila en cadeau. On nous a souvent parlé d’un pays dangereux quand nous étions aux USA, mais à aucune occasion en 4 mois, nous nous sommes sentis en danger ici, bien au contraire.

Gros gourmands que nous sommes, nous nous sommes aussi bien régalés ici. Nous avons eu l’occasion d’aller beaucoup plus souvent manger dehors vu le bas prix des restaurants ici (généralement entre 5.- à 20.- pour les 4) et de déguster les spécialités locales. Nous mangions principalement dans les marchés et les petits stands de rue, où la nourriture est généralement plus locale, meilleure marché et surtout bien meilleure que dans des vrais restaurants. Il y avait partout des marchands de fruits et légumes, ce qui nous a permis de bien espacer nos achats en grande surface, pour notre plus grand bonheur. Nous nous sommes régalés entre autre d’avocats, d’ananas, de mangues, de pastèques et de melon.

La diversité des paysages et de ce que nous avons vu était aussi incroyable. Nous avons commencé en Basse-Californie par des paysages de cactus, et en passant des vagues de l’océan Pacifique à la quiétude du Golfe de Californie. Sur le continent, nous avons eu le droit à des champs d’agaves, qui nous faisaient un peu penser aux champs de lavande. Puis nous avons aussi pas mal passé de temps dans les montagnes mexicaines, oscillant entre 2’500-2’700m d’altitude, retrouvant des nuits frisant les 0 degrés. Nous avons vu des volcans, des sources d’eau chaude mais aussi des champs et de vastes plaines. Nous avons fini par une partie plus tropicale, avec des mangroves, de la jungle, de l’humidité, des cenotes et des ruines Aztèques et Mayas. Toute cette diversité de paysage et de décors aura fait que la visite du Mexique aura été très variée et en aucun cas ennuyeuse. Un grand moment fort de ces 4 mois de voyage aura aussi été la Fête des Morts que nous avons pu vivre ici, et qui restera longtemps dans nos mémoires.

Côté animaux, nous avons aussi été très gâtés. Nous avons pu nager avec des otaries et des tortues, voir des baleines nous passer très près, avoir des dauphins qui sautaient au bout de notre kayak, observer des raies qui sautaient et nager avec une raie léopard, sans oublier tous ces bébés tortues rejoignant l’océan pour la première fois et les crocodiles observés à plusieurs endroits. Dans la partie plus tropicale, nous avons vu nos premiers iguanes et nos premiers aras rouges se poser pendant des heures à deux mètres de nous. Nous avons vu aussi une quantité incroyables d’amazones, de papillons monarques, de singes et également de flamands roses. Nous ne pensions pas rencontrer autant d’animaux différents ici, pour le plus grand bonheur d’Ethan et d’Anaïs.

Une grosse différence aussi par rapport aux Etats-Unis a été le nombre de voyageurs rencontrés. Beaucoup de voyageurs sont au Mexique car ce pays est beaucoup plus ouvert que tous les autres pays mondiaux face au Covid. En plus, la plupart des enfants rencontrés étaient francophones, pour le plus grand plaisir d’Ethan et d’Anaïs. Nous aurons même réussi à rencontrer toutes les personnes avec qui nous étions en contact depuis le début des Etats-Unis mais dont la course contre le visa nous a empêché de voir avant. Cerise sur le gâteau, nous avons aussi rencontré une famille qui vit à 5 minutes de chez nous, et dont nous savons que nous allons nous revoir à notre retour. Les enfants ont donc fait le plein de nouveaux copains de voyage, dont nous savons d’ores et déjà que nous risquons de revoir certains, que ce soit en Suisse ou en France.

La vie en camping car était également très facile ici. Nous allions chercher de l’eau dans des « purificadoras », sorte de petite usine qui remplit les grosses bouteilles d’eau de 20 litres. Généralement, on payait entre CHF 7.- à 10.- pour 200 litres d’eau ! Du coup, nous n’avons pas encore eu besoin d’utiliser nos filtres à charbon vu que Rhino a été toujours rempli qu’avec de l’eau potable. Côté dodo, nous nous sommes également fait pas mal plaisir et nous avons parfois un peu allongé durant un certain temps nos nuitées par endroit, restant pendant une période plutôt 4 nuits de suite à un même endroit à la place de 1 à 2 nuits usuellement. Nous avons aussi profité de faire plus souvent des nuits en camping, non pas pour des raisons de sécurité, mais plutôt pour nous offrir des beaux endroits. Le coût ici des campings était beaucoup plus bas qu’aux USA (entre 5.- et 15.- par nuit), et permettait aux enfants de pouvoir jouer dehors, de sortir les hamacs, d’avoir parfois des piscines et des nuits plus calmes. Sur toute la durée, nous avons dû faire à peu près la moitié des nuitées en sauvage, et l’autre dans des campings.

Rhino, quant à lui, a adoré le Mexique. Aucune panne technique à déplorer. Un seul clou bien planté, mais heureusement à côté d’un « vulcanisator », magicien-réparateur de pneus à la mexicaine. Après tant de kilomètres parcourus depuis le départ, il aura reçu au Mexique de nouveaux pneus et un bon service, où l’on a profité de changer les huiles et filtres nécessaires. Seul petit hic à déplorer, nous avons voulu nous brancher pour la première fois depuis le départ dans un camping, malheureusement à un endroit sans mise à terre, ce qui a fait cramer notre chargeur-convertisseur. Nous sommes donc contraints à présent de compter uniquement sur nos panneaux solaires, ce que nous faisions d’ailleurs depuis le départ, mais du coup, avec quand même un peu plus d’inquiétude à contrôler le niveau de chargement journalier, ainsi que d’être un peu plus vigilant à notre consommation d’énergie.

Ce qui ne nous manquera pas, ce sera bien évidemment les fameux « tope », ces gendarmes couchés version mexicaine, et parfois bien caché, ce qui nous obligeait d’être en permanence très attentif à la route. Heureusement pour nous, un seul tope nous aura échappé et fait légèrement voler Rhino, sans dégât heureusement. Mais bon, il paraît qu’il y a aussi une version guatémaltèque des topes, donc voilà, nous n’en n’avons pas encore terminé…

Nous resterons aussi sur notre faim avec la région des Chiapas. Notre grosse gastro de Nouvel-An, plus un bon refroidissement en début d’année, ainsi que les zapatistes un peu trop agressifs pendant les fêtes, auront eu raison de ce que nous avions prévu de voir dans cette région. Tant pis, nous repartirons un peu frustrés de cette région qui a l’air magnifique, mais du coup, qui nous aura permis de découvrir plein d’autres choses que nous n’aurions pas vues sinon.

La police mexicaine a aussi une mauvaise réputation, car beaucoup de touristes se font arrêter et doivent payer des sommes à des policiers corrompus. De notre côté, nous avons en effet croisé quelques fois ce genre de policier qui nous ont arrêté. Nous n’avons jamais rien lâché, quitte à leur tenir tête durant presque 1 heure, mais au final, nous n’avons rien eu besoin de payer. Mais il est vrai, qu’après pas mal de contrôles de leur part, nous en venions à redouter chaque voiture de police. Nous demandions aux enfants de sortir leurs têtes, en se disant qu’ils essaieraient peut-être moins de nous réclamer de l’argent si ils voyaient les enfants. Bon, il y a quand même bien une fois où l’on a dû payer une amende, mais c’est parce qu’Annick avait grillé un feu rouge qui était bien caché. Nous avons demandé le prix à un mexicain et la police nous a appliqué le tarif juste d’entrée. Comme quoi, pas tous les policiers sont corrompus au Mexique, bien au contraire !

A nous donc maintenant le Bélize pour quelques jours, avant de continuer notre visite de l’Amérique centrale par le Guatemala.

3 commentaires sur « Adios Mexico! »

  1. A lire ce magnifique récit, on voit les couleurs, les façades, les fruits, les animaux… on voyage… en passant hier devant votre maison, je me suis dit que vous en étiez loin…🙃 mais les chevreuils seront au rendez-vous à votre retour, à défaut de baleines et d’aras rouges… bisous à vous 💝

    Aimé par 1 personne

  2. Merci à vous pour les superbes photos et les commentaires passionnant. En levant la tête de mon ordi, je me suis brusquement retrouvée dans la neige, avec encore dans les yeux le superbe ara et toutes les façades que je m’étais imaginée. En effet, depuis plusieurs années, je me fais mes calendriers avec des photos de tags prises durant mes voyages. Vous m’avez fait très envie! Bonne suite et gros bisous à tous!

    Aimé par 1 personne

  3. Quel récit, toujours aussi passionnant…le Mexique que vous décrivez, avec ses couleurs incroyables..respire la joie pourtant les gens ont de la peine à vivre leur quotidien..merci de votre partage…

    Aimé par 1 personne

Répondre à Berger Nathalie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :