La péninsule du Yucatan

Cancún & Playa del Carmen, voilà deux noms qui font rêver plein de personnes, mais pas nous… Autant vous dire que nous aurons vite descendu cette fameuse Riviera Maya, où les hôtels se succèdent les uns après les autres, sans laisser beaucoup d’accès aux plages, qui sont en plus pour la plupart payantes ! Eh oui, comme nous nous y attendions, la péninsule du Yucatan ne sera pas notre région favorite du Mexique. Nous avons l’impression d’y croiser plus de touristes blancs que de mexicains. Les magasins de souvenirs et les bars ont remplacé les échoppes à fruits et légumes et les magasins de tortillas. Certaines villes, à l’image de Campeche, sont très jolies, mais vidées en leur centre de leurs habitants. Ce qui donne des centres-villes bien tristounets et sans réelle âme, et où seulement les touristes flânent et mangent dans des restaurants bien plus chers et bien moins meilleurs que partout ailleurs au Mexique. Une fois que l’on essaie de faire abstraction des touristes (dont nous faisons partie aussi finalement !), la péninsule du Yucatan recèle de très beaux endroits, ce qui explique aussi clairement l’attrait des touristes pour cette région. En plus, tout est assez proche, avec des routes impeccables, ce qui permet de passer d’un site à un autre en très peu de temps.

Les temples Mayas sont en nombre dans la région, et nous en choisiront uniquement quelques-uns dans la longue liste de sites. Nous avons adoré Edzna, un peu trop loin de la côte, et donc, déserté par les cars touristiques. Il y a eu aussi Uxmal qui nous a beaucoup plu, sans oublier le fameux et très beau Chichén Itzá. Nous avons aussi beaucoup aimé Coba, plongé dans la jungle, et notre dernier site visité, encore plus reculé : Calakmul. Finalement, nous en aurons fait « que » cinq, pour ne pas en faire une overdose, et pour ainsi réussir à tous les apprécier à leur juste valeur. Chacun de nous a eu une préférence pour un autre site, et tous les sites étaient bien différents les uns des autres.

L’autre chouette atout de cette région, ce sont les cenotes, ces réservoirs d’eau douce où il fait bon se baigner dedans. La première que nous avons faite a été celle de Yaal Utzil, et qui restera pour nous l’une des plus belles. Nous avons aussi beaucoup aimé celles de X’Batun car nous y sommes arrivés à l’ouverture, et nous avions ce magnifique bassin rien que pour nous. Nous avons enchaîné avec cette de Dzonbakal, où les hirondelles tournoyaient dans la grotte avant d’aller se cacher dans leurs nids une fois que nous étions arrivés.

Pour l’anniversaire d’Ethan, nous sommes partis sur Celestún car Ethan voulait voir des flamants roses. Nous nous sommes donc rendus au lever du soleil dans la réserve de Ria Celestun. Et Ethan n’a pas été déçu car nous en avons vu plein ! Le jour d’avant, nous lui avons aussi offert une belle surprise: une balade à cheval sur la plage. En plus, Ethan a pu casser sa piñata avec des petits copains. En effet, le soir d’avant, nous recevons un E-mail d’une famille, qui voyage depuis 7 mois principalement en vélo, et qui habite à 1km à vol d’oiseau de chez nous en Suisse! Ils ne sont qu’à 1 heure de route de nous, et ils acceptent de faire la route pour venir fêter l’anniversaire d’Ethan avec nous. Nous nous rendons compte que nous nous étions déjà fréquemment vus en Suisse vu que les enfants faisaient de la piscine et du foot ensemble. Le monde est vraiment petit! Les enfants s’entendent à merveille, et les parents aussi. Du coup, nous passerons 4 jours super chouettes ensemble, avant leur retour en Suisse. La séparation sera un peu difficile, mais le rendez-vous est déjà pris pour manger des spécialités suisses à notre retour !

Nous avons aussi passé de très beaux derniers moments au Mexique, à Mahahual notamment où nous avons fait une belle sortie en snorkelling, avec une belle rencontre avec une raie léopard. Nous avons ensuite passé nos derniers jours dans la région de la lagune de Bacalar, où nous avons adoré nous reposer et faire du kayak dans les eaux turquoises. Pour finir, nous avons fait un petit crochet par notre dernier site Maya : Calakmul, perdu au milieu de la jungle. Nous y rencontrerons d’ailleurs par hasard, au pied d’un temple, des cyclistes de St-Imier avec qui nous étions en contact. Décidément, le Yucatan nous aura aussi permis de croiser beaucoup d’autres voyageurs, pour notre plus grand bonheur.

Côté technique, nous avons également profité de faire un service à Rhino, avec notamment divers changements d’huiles et de filtres. Et oui, voilà déjà un an que nous lui avions fait un service avant le départ, il était donc temps de le faire ici. Cela nous a permis aussi d’utiliser certaines pièces que nous avions emportés avec nous depuis le début et de libérer un peu de place.

Et voilà, après 4 mois passés au Mexique, nous sentons à présent que c’est le moment de passer à autre chose, et de nous diriger vers le Bélize, où nous allons à nouveau parler anglais, et où l’ambiance des Caraïbes risque de beaucoup nous plaire. Au programme, si tout se passe bien : des eaux turquoises, des rencontres avec les requins, un petit moment de détente sans Rhino pour nous rendre sur des îles, et des balades dans la jungle, au plus proche de la nature. On se réjouit !!!

Un avis sur « La péninsule du Yucatan »

Répondre à Dubois Marianne et Pierre-André Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :