Surfin’ California

Nous dormons à deux pas du Golden Gate, mais avec le brouillard habituel de San Francisco, nous n’arrivons même pas à avoir où il se cache. Le temps d’un souper et le voile se lève et il est là, juste devant nous ! Ce pont est toujours autant magnifique et quel plaisir de se lever le lendemain matin avec un lever du soleil mémorable à ses pieds. Nous passons trois jours extraordinaires à San Francisco, à parcourir les endroits classiques comme le vieux port avec ses phoques et son musée mécanique, Chinatown avec les Dim Sum qui nous renvoient dix ans plus tôt à Singapour et la fameuse Lombard Street. En trottinette, nous nous amusons à les pousser dans les rues à fort dénivelé, pour mieux les redescendre à toute allure. Nous allons également voir les magnifiques graffitis à Mission, quartier moins bien fréquenté que le centre ville, où Ethan & Anaïs pourront même y laisser leurs traces le temps d’une collaboration à un graffiti. Nous passons également à Heights, ancien quartier de hippie où l’odeur de cannabis règne en maître. A San Francisco, il y a un nombre très élevé de sans abris et de junkies. C’est la seule fois d’ailleurs où on toquera à la porte de Rhino… mais à la place de la police, c’était un junkie qui nous demandait de l’argent. Heureusement que les fenêtres de notre lit sont à plus de deux mètres, ce qui nous a permis de gentiment lui demander d’aller voir plus loin sans à avoir à ouvrir la porte !

Après avoir acheté une planche de surf pour les loulous (un tout grand merci à Papidou & Mamidou pour ce super cadeau), nous nous arrêtons pour la tester au sud de San Francisco, à Pacifica, où nous passerons deux jours à surfer et bodyboarder en dormant au bord de la plage. Et depuis là, nous sommes rentrés sur la fameuse Highway 1, la Big Sur, bordée de ponts, de falaises et de plages. Le décor est magnifique malgré la brume, mais ils tolèrent moins les campings cars dans cette région. Finit les dodos en sauvage, nous sommes contraints à aller dans des places officielles. On a quand même réussi à se faire un ou deux dodos inofficiels mais on a eu chaud…. Tout se monnaie ici : il faut payer pour vidanger, payer pour aller à la plage, payer pour se parquer, payer, payer et payer pour tout… Bref, nous apprécions nettement moins cette région, même si elle n’en est pas moins magnifique, et la météo plus que nuageuse ne joue pas non plus en notre faveur.

Nous aurons aussi un très beau moment à Monterey, où nous irons faire du kayak au milieu des phoques. Nous avons passé plus d’une heure et demie à naviguer au milieu d’eux et à les observer de très près. Quel bonheur ! A nouveau, une très belle sortie en kayak qui restera gravée longtemps dans nos mémoires.

Pour finir la Californie, et donc les Etats-Unis, par quelque chose qui nous ressemble plus, nous avons décidé de nous éloigner de la côte, de ne pas aller visiter Los Angeles et de filer vers le parc national de Joshua Tree, un très beau retour à la nature après cette vie bien trop urbaine à notre goût de ces dernières semaines. Les enfants s’éclatent à escalader les grosses roches, et à découvrir leurs premiers cactus. Et nous passerons notre dernière journée par une belle surprise pour les enfants : une journée à Disneyland, magnifique cadeau de leur grand-papa pour clôturer ces trois mois d’Etats-Unis! A présent, nous finalisons la préparation de Rhino pour le passage de frontière : vérification qu’on a tous les documents en main, assez de dollars en poche, que Rhino a pris une bonne douche (ce qui lui fera d’ailleurs le plus grand bien !) et s’assurer que nous n’avons plus rien de frais dans le frigo. Nous passons notre dernière soirée américaine avec des amis de la famille à Mika: Isaac & Manuel. Ils nous font visiter le vieux San Diego, et comme ils sont mexico-américain, ils nous emmènent dans un restaurant mexicain pour une très belle initiation à la cuisine et culture mexicaine. Car oui, demain, nous passons la frontière, et notre prochain article sera donc, mexicain !!!!

2 commentaires sur « Surfin’ California »

  1. Quel dépaysement…à San Francisco,vous avez sûrement vu Une Maison Bleue,chère à Maxime Le Forestier…….fabuleux pour les enfants de faire de la trottinette ou du surf..

    Aimé par 1 personne

  2. Cela nous fait un bien fou de vous lire, de vous « voir » et de vous savoir heureux😍😍😍😍🤩🤩🤩🤩🥰🥰🥰🥰😘😘😘😘❤❤❤❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :