Les canyons de l’Arizona

Nous continuons de parcourir les canyons et les parcs nationaux connus de l’ouest, mais cette fois-ci dans l’Etat de l’Arizona.

On commence dans la région de Kanab par une marche à travers le Wire Pass, petit voisin de la célèbre « The Wave », qui elle, est limitée à 16 personnes par jour par tirage au sort. On s’enfonce dans les canyons très serrés, où l’on doit escalader des échelles pour se faufiler entre les roches. Les enfants jouent aux Indiana Jones et adorent s’aventurer dans ces étroits passages. On a même le droit à notre première (mais non dernière….) tarentule, que l’on ne pouvait éviter vu qu’elle se trouvait au fond du canyon, à quelques centimètres de nous. Impossible de la contourner, nous prenons donc tous notre courage à deux mains, en sachant qu’elle est active plutôt la nuit que sous les fortes chaleurs. Même ici, les petites bêtes sont en format XXL! En fin de journée, nous faisons une autre marche dans un décor lunaire. On sent qu’on va se plaire dans cette région (enfin, sauf pour les tarentules on s’entend…..).

On atteint ensuite le lac Powell, qui est à un niveau bien bas vu la sécheresse. On arrive quand même à s’y baigner, mais notre but principal est d’y faire du kayak. Nous nous aventurons donc pour notre plus belle sortie en kayak jusqu’à présent à travers le fameux Antelope Canyon. La sortie en kayak est magnifique, et arrivé tout au bout, nous posons les kayaks pour continuer d’explorer le canyon à pied. Le canyon se resserre de plus en plus, avec des couleurs magnifiques. Nous nous éclatons, d’autant plus que nous avons ce canyon quasiment rien que pour nous. Nous commençons de moins en moins à regretter Zion et son monde, quand on se retrouve seuls dans ce genre d’endroit. Nous allons le soir au coucher du soleil admirer le magnifique Horseband Shoe, rocher serpenté par la rivière Colorado. A nouveau un endroit bien magnifique !

Le lendemain, Annick va refaire l’Antelope Canyon, mais à pied cette fois-ci, pour faire la partie « Upper », la plus connue et la plus photographiée. Le site est géré par les Navaros, qui ont le sens du business. Pour accéder à l’Upper Antelope Canyon, on est obligé de passer par un circuit organisé, dont seuls cinq agences ont l’accès. Il y a quelques années encore, on pouvait y aller comme ça, mais à présent, impossible d’y échapper. Et comme on s’y prend à la dernière minute, on galère à trouver une place de libre. Certains sont complets jusqu’en octobre… Mika a donc la mission de trouver une potentielle place pour le lendemain en attendant que notre linge devienne tout propre à la laundry, pendant que le reste de la tribu fait les courses. Et il accomplit sa mission à merveille vu qu’il arrive à dégoter une unique petite place pour le lendemain matin. Le prix est vraiment excessif pour y aller (on dépasse les $100.-!!!!) mais voilà, on décide qu’Annick la photographe ira faire le tour du canyon pendant que Mika fera l’école aux enfants. Heureusement, Annick est tombée dans un groupe de 4 personnes seulement, du coup elle peut en profiter sans avoir cette pression de temps et de tourisme à la chaîne qu’elle redoutait tant. Elle s’est donc éclatée avec des milliers de photos… qu’il faudra trier ! Les photos parlent d’elles-mêmes, le site est splendide mais dommage que cela soit aussi cher pour y accéder.

On met ensuite le cap sur Monument Valley, région également gérée par les Navajos. Les détritus jonchent les bords de route, les gens dorment dans des portas-cabines bien désuets. Bref, une autre vision de l’Amérique, beaucoup moins glamour cette fois-ci. Nous ne rentrerons pas dans les réserves indiennes et nous nous contenterons de la partie gratuite du site car même pour accéder au centre des visiteurs, il faut payer pas moins de $20.-… Décidemment, les Navajos ont compris comment se faire de l’argent facilement. Nous nous arrêtons pour les pauses photos le long de la fameuse route droite. Les enfants n’en reviennent pas que l’on puisse prendre la pause au milieu d’une route ! Et pour le soir, vu l’état de délabrement des campings aux alentours, nous nous la jouons au culot en dormant sur un des points de vue qui donne sur les fameuses roches. Nous prenons le risque de nous faire réveiller au milieu de la nuit par un Navajo quémandant quelques dollars mais on décide quand même de rester là, profitant d’un coucher de soleil magnifique sur Monument Valley. Et après un dodo sans aucun ennui, nous nous réveillons dans ce décor de rêve. Un de nos dodos les plus mémorables, et également une matinée d’école incroyable.

Nous finissons le tour des parcs nationaux de l’Arizona par le plus célèbre: le Grand Canyon ! Nous y arrivons pour le coucher de soleil, avec une vue magnifique sur le Canyon. Cette fois-ci, plus de canyon serré mais une étendue incroyablement immense. Nous nous sentons tout petit à côté de tout cela. La rivière du Colorado paraît bien petite tout en bas du canyon.

Nous clôturons en beauté l’Arizona en parcourant la fameuse route 66. Le temps semble s’être figé ici. Nous prenons un plaisir fou à nous arrêter à ces différents endroits, nous replongeant ainsi dans une époque que nous n’avons pas connue mais qui nous aurait très certainement beaucoup plu ! Nous rencontrons également notre première famille française le temps d’un long petit déjeuner, la Run Family. Avec l’interdiction aux Européens de venir directement aux Etats-Unis, il y a très peu d’Européens ici et c’est donc avec grand plaisir que nous échangeons nos expériences de voyage autour d’un café. Nous partons à l’Est, et eux partent à l’Ouest, mais nos chemins se recroiserons peut-être au Mexique. Ce petit moment a fait du bien à nous tous et nous nous réjouissons déjà de rencontrer d’autres familles au Mexique. Là-bas, on peut y voyager directement depuis l’Europe et il y a donc plus de monde. En plus, nous aurons également moins cette pression de temps comme aux Etats-Unis, ce qui nous réjouit beaucoup.

Demain, nous mettrons le cap vers le Nevada, avec deux jours à Las Vegas avant de passer par la Vallée de la Mort.

3 commentaires sur « Les canyons de l’Arizona »

  1. Oh, mais quel plaisir de vous lire et de voir vos photos. Les choses changent, mais ses paysages si magnifiques restent.
    C’est génial et ça nous fait voyager et on sort les anciennes cartes pour montrer à malou.
    Des becs

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis admirative de cette nature qui sculpte de telles merveilles…le travail de l’eau,on peut l’admirer partout sur notre planète…le rêve pour les photographes…et ces couleurs..témoins des richesses enfouies dans la roche….les métaux…merci pour votre superbe reportage…

    Aimé par 1 personne

Répondre à Eliane Stoller Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :