Notre petite vie aux USA

A chaque nouveau pays, nous devons prendre nos marques pour nous adapter à notre nouvel environnement. Peu de choses changent réellement ici dans notre quotidien, mais il y a quand même quelques petites adaptations que nous avons dû faire…

Se nourrir

Ici, aucune crainte de mourir de faim. Des supermarchés, il y en a partout ! Pas toujours identiques en terme de qualité mais qu’importe, nous ne devons pas anticiper nos courses. Même les fruits et les légumes se trouvent partout, ce que nous craignions avant d’arriver ici. Nous essayons au maximum de nous arrêter directement chez les paysans qui ont des stands en bord de route, ce qui est bien trop rare à notre goût. Les produits sont très similaires à chez nous, du coup nous ne souffrons d’aucun manque, vu que nous pouvons (quasiment….) trouver tout ce que nous voulons. Il est même possible d’acheter des armes au supermarché, donc autant vous dire qu’il est possible de trouver tout ce dont vous avez besoin!

Dans les supermarchés, les emballages sont très souvent en énorme quantités. Du coup, comme nous avons une place de stockage limitée dans Rhino, ce n’est pas toujours évident pour nous de trouver des aliments en quantités stockables. Nous faisons également attention aux étiquettes nutritionnelles pour essayer de limiter notre consommation de sucre, ce qui n’est pas toujours chose facile ici car du sucre ajouté, ici, il y en a absolument partout. L’autre chose à laquelle nous faisons attention est de prendre des aliments sans antibiotiques pour la viande et le poulet… no comment!

Ce qui nous impressionne ici, c’est la grandeur de certains rayons, notamment celui du lait, des céréales, des chips, des surgelés et des boissons sucrées. A eux tous, ils doivent bien faire les deux tiers des rayons. Les biscuits préférés d’Ethan et Anaïs s’étalent sur 5 mètres, de quoi les faire saliver à chaque fois que nous allons faire des courses. Pas toujours facile de ne pas craquer devant certains produits…

L’autre chose qui est un peu délicate pour nous est de faire attention aux emballages. La mode du zéro déchet est loin d’être passée par ici. Les piles se jettent à la poubelle, les courses se mettent dans des petits sacs plastiques non payants, et du coup, ils sont toujours surpris quand on refuse qu’ils mettent nos courses dedans et que nous sortons nos sacs réutilisables. Finalement, les produits sont suremballés et le plastique est omniprésent pour tout, et en quantité énorme. Cela nous fait mal au ventre mais voilà, nous devons un peu fermer les yeux là-dessus si l’on veut faire nos courses ici.

Dormir

Les Etats-Unis étant vastes, il est super facile pour nous de trouver des espaces pour dormir. C’était un peu plus compliqué sur la côte est, et ça le sera très certainement à nouveau sur les côtes californiennes, mais entre les deux, nous n’avons que l’embarras du choix. Il y a à boire et à manger dans les bivouacs potentiels mais soyons clairs, nous nous faisons très très plaisirs dans nos dodos. L’Ouest américain nous a offert nos plus incroyables endroits de bivouac. Ce pays est si facile pour ça, et en plus, sans jamais se faire embêter par le sheriff (on croise les doigts pour que ça continue!). Jusqu’à présent, nous avons à peu près réussi à faire 80% de nos dodos gratuitement, ce qui est génial en terme de budget….

Nous privilégions en priorité les forêts et la nature. Dans les forêts nationales, il y a toujours des endroits officiels où l’on peut dormir. Certains sont payants (aux alentours des 10$), mais la plupart sont gratuits et l’on peut y rester pendant 14 jours. En plus, cela signifie toujours d’être en milieu de forêt, ce qui est génial pour nous tous. Mais à cause de la sécheresse actuelle, nous ne pouvons généralement pas y faire de feux. D’ailleurs, nous sommes très chanceux car les forêts nationales californiennes ont été fermées de longues semaines à cause des feux de forêts, mais elles viennent de réouvrir pour notre plus grand bonheur.

Ensuite, dans les plus grands parcs nationaux, nous nous octroyons généralement un camping payant (aux alentours de 20-25$). En effet, il est interdit de faire du camping sauvage dans les parcs nationaux, du coup, nous nous débrouillons généralement à la dernière minute pour trouver des emplacements à l’intérieur des grands parcs, quand les distances sont trop grandes, ou quand nous prévoyons de grosses journées de marche. Ces campings sont également quasiment les seuls qui nous permettent de faire du feu, du coup, on aime bien aussi y aller pour se faire de belles soirées autour de feux, munis de marshmallows.

En dehors des forêts et des parcs nationaux, il y a aussi d’énormes territoires détenus par le BLM (Bureau of Land Management), soit l’Etat. Et là, à nouveau, on peut en bénéficier gratuitement, et généralement, ce sont d’énormes étendues de terre où l’on dort seuls au monde. Nos plus beaux endroits de dodos étaient généralement des BLM car nous avions vraiment cette impression d’être seuls au monde.

Finalement, nous avons aussi toujours la solution de replis dans les villes que sont les Walmart. Cette énorme chaîne de supermarchés autorise dans quasiment tout le pays à dormir sur leurs parkings gratuitement. Cette solution de replis est bien appréciée, spécialement pour nous quand il pleut car nous avons parfois peur de rester bloquer en cas de pluie avec Rhino suivant les revêtements des campings en pleine nature. Heureusement pour nous, il n’a pas plu souvent!

Ce qui est également pratique avec les Walmart, c’est que nous pouvons faire nos courses tranquillement pendant qu’Ethan et Anaïs dorment car ils ferment généralement à 23h. Nous avons pris pour habitude qu’à chaque dodo sur un Walmart, les loulous ont le droit à des croissants (suremballés…..) pour le petit déjeuner. Du coup, ils attendent toujours avec impatience qu’on y dorme, mais de notre côté, nous essayons au maximum de limiter cette solution, du coup, les pauvres n’en ont pas mangé beaucoup!

Pour résumer, nous adorons les Etats-Unis pour ces bivouacs incroyables qu’elle nous offre, pour ces nombreuses soirées passées à griller nos marshmallows au coin du feu. Nous ne comptons plus les dodos de rêve que nous avons eu, et autant de réveils magiques au milieu de nul part. Mika apprécie chaque matin son petit café seul, avant que la tribu se lève, au milieu de ces paysages incroyables. Ce pays est tellement simple pour ça que nous en profitons chaque jour au maximum.

Et le reste….

Pour l’électricité, nos super panneaux solaires nous ont permis une source d’électricité à 100% depuis notre départ de Suisse. Pas une seule fois nous avons dû nous connecter à une borne électrique jusqu’à présent, ce qui est super appréciable. Du coup, on se trimballe une quantité de matériel électrique qui ne nous sert à rien… pour l’instant!

Pour l’eau potable, nous en trouvons très facilement. Par contre, nous posons toujours la question de savoir si elle est potable car nous avons eu déjà beaucoup de bornes d’eau qui finalement n’était pas buvable. Nous avons juste acheté un filtre que nous plaçons à la base du robinet afin de maximiser nos chances d’avoir de l’eau très propre. Jusqu’à présent, nous n’avons eu aucun soucis gastrique, pourvu que ça dure! Nous avons aussi dans Rhino un filtre Katadyn pour filtrer l’eau au robinet dans Rhino, mais pour l’instant, nous n’avons pas eu besoin de l’installer, et nous le gardons précieusement pour l’Amérique Centrale où les choses seront bien différentes.

Finalement, pour vider nos eaux grises et noires, nous en trouvons beaucoup plus depuis que nous avons quitté l’est. Beaucoup de stations services offrent ce service contre un plein d’essence. Nous profitons aussi des campings des parcs nationaux pour refaire le plein d’eau propre et de vidanger le reste, même quand nous sommes que de passage dans le parc.

Vous l’aurez compris, voyager aux Etats-Unis en camping car est facile, très facile. Jusqu’à présent, ce pays est le plus simple de tous pour toutes ces questions logistiques. Et il faut bien l’admettre, nous nous appuyons beaucoup sur deux applications (iOverlander & Campendium) pour trouver tous ces endroits, ce qui nous facilite encore plus notre quotidien. Nous avons une chance incroyable de pouvoir dormir dans des endroits pareils, et nous les apprécions tous à leur juste valeur.

3 commentaires sur « Notre petite vie aux USA »

    1. Comme les Européens ne peuvent toujours pas venir directement aux USA, nous ne sommes pas très nombreux sur les routes ici. En plus, comme on dort principalement dans cette belle nature, on ne croise pas grand monde… Une famille de français aussi en camping car et un couple de québécois en vélo pour l’instant. Mais on espère bien rencontrer plus de monde au Mexique!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :