Comme un air de paradis…

Voilà à présent une semaine que nous sommes en République Dominicaine. Cette destination n’était pas du tout prévue au programme mais elle s’est imposée rapidement afin que nous puissions rentrer aux Etats-Unis. Du coup, nous n’en avions aucune attente, d’autant plus que nous ne sommes pas spécialement des amoureux des vacances balnéaires. Mais après trois mois en bonnets et K-way, on doit avouer que cette « quarantaine » nous fait le plus grand bien. Nous décompressons, nous faisons une cure de vitamine D et nous nous reposons un maximum.

Nous avons atterrit à l’aéroport de Punta Cana où nous avons dû y passer deux jours car il n’y avait pas de bus pour notre destination principale. Ce que nous avons vu de Punta Cana (ou de Bavaro plus précisemment) ne nous a guère emballé. Tout le monde essayait de nous vendre des excursions, impossible de se poser sur la plage sans prendre une chaise longue auprès d’un « beach club » et les plages étaient assez sales (bouteilles en PET, algues, ….). Même accéder à une plage depuis la rue où nous étions était compliqué vu que les hôtels bordent quasiment sans cesse le littoral. Nous avons donc attendu que l’ouragan Elsa passe son chemin, et nous sommes partis pour la péninsule de Samana.

Et là, tout autre décor, toute autre ambiance. Les gens sont ultras souriants, les plages sont toutes libres d’accès et aucun gros complexe ne détériore ce paysage magnifique. Même aux rares endroits où il y a des chaises longues, nous pouvons étendre nos linges sans problème et gratuitement. Quel bonheur!

En plus, nous séjournons dans un petit coin de paradis à Las Terrenas. Notre premier critère était que nos nuitées ne plombent pas notre budget de voyage, ce qui n’était pas facile à trouver ici. Ensuite, nous voulions une cuisine pour éviter de devoir aller au restaurant. Finalement, nous avons hésité entre deux hébergements et nous avons opté pour une petite résidence avec seulement 3 bungalows et qui avait une piscine. Et nous sommes ultra ravis de notre choix! Pour moins de $50.- par nuit, nous ne pouvions rêver mieux. Nous avons en plus la piscine et l’énorme jardin rien que pour nous car nous sommes quasiment seuls ici. Et comme c’est la première fois pour nous que nous restons autant de temps à un endroit, heureusement que cela nous plaît… Nous sommes à 500 mètres de la rue principale, où nous trouvons des marchands de fruits frais (et donc de jus fraîchement pressés) ainsi que des petits supermarchés. La plage la plus proche est à 10 minutes à pied. Bref, nous pouvons tout faire à pied, ce qui nous enchante et nous laisse un maximum de liberté!

Nous commençons nos journées par un café au bord de la piscine pour Mika pendant que le reste de la tribu dort encore, puis nous cuisinons des pancakes à la banane avec les enfants pour le petit déjeuner. Ensuite, nous faisons une à deux heures d’école, car oui, nos loulous ne sont pas en vacances…. On se rafraîchit ensuite à la piscine car il fait vite chaud.. A midi, nous nous régalons de fruits frais achetés au coin de la rue. A moins de 2.- CHF pour un ananas et deux mangues, autant vous dire qu’on ne se prive pas. Et l’après-midi, hop, on file à la plage.

Chaque jour, nous essayons de voir une autre plage. Nous prenons le moyen de locomotion le plus populaire et le meilleur marché ici: les motos taxis. Nous allons ainsi facilement d’une plage à une autre, ce qui nous permet de découvrir de nouveaux endroits. Nous pensions également faire des excursions pour des parcs nationaux ou des sorties snorkelling, mais à 80$ par personne, nous avons vite abandonné toute idée d’excursion! D’autant que nous aurons l’occasion de faire ce genre d’excursion plus tard durant la suite de notre voyage. Du coup, on profite des différentes plages de la région qui sont toutes plus belles les unes des autres et les loulous s’adonnent aux joies du body board.

En résumé, nous apprécions chaque moment ici et nous nous régalons des fruits sucrés et mûrs à point. Ces deux semaines vont nous faire le plus grand bien et à notre grande surprise, nous sommes assez contents de faire une petite parenthèse de playa et farniente.

Mais nous commençons aussi gentiment à organiser la suite… On a réussi, non sans difficulté à organiser nos tests PCR à Saint-Domingue obligatoires pour reprendre l’avion (et éviter ainsi nos dernières péripéties) et on planche à un projet d’itinéraire pour les USA. Jusqu’à présent, nous avions que très peu d’options d’itinéraires, ce qui sera très différent là-bas! Et en trois mois, autant vous dire que nous devrons faire des choix car nous ne pourrons pas tout voir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :