Nos premiers jours aux îles Féroé

Eh voilà, notre projet de nous arrêter quelques jours aux îles Féroé au retour d’Islande a pu se concrétiser vu que les mesures sanitaires se sont assouplies. Nous y passons dès lors dix jours entre deux ferrys. Cet endroit est encore assez méconnu, mais commence à devenir de plus en plus touristique, spécialement pour les personnes qui prennent le ferry pour l’Islande et qui y passent généralement entre 3 et 5 jours.

Les îles Féroé sont réputées pour leur massacre annuel de cétacés, mais fort heureusement, il n’y a pas que ça à voir dans ce pays. Il y a des paysages de fjords très beaux, même s’ils sont nettement moins variés qu’en Islande. En dehors de certains charmants villages, l’autre principale attraction touristique sont les marches dans la nature.

Nous avons donc enfilé nos chaussures, sortis nos imperméables et nous sommes partis marcher. Les sentiers ne sont pas du tout marqués, du coup, on s’est retrouvé à plusieurs occasions au bord de falaises à force de suivre la trace des moutons, que nous avions pris pour le sentier de randonnée. L’autre difficulté des marches aux îles Féroé, hormis les forts dénivelés, est la météo, qui est très changeante et en très peu de temps. Du coup, on a dû rebrousser chemin plusieurs occasions car le brouillard nous a envahi subitement et le manque de visibilité devenait trop dangereux pour continuer notre route. Mais quand on trouve son chemin et que la météo est clémente, les paysages sont vraiment beaux et les randonnées magiques.

Pour passer d’une île à l’autre, il y a soit des ferrys à voiture ou des tunnels qui passent sous les fjords. Ces tunnels-là sont super récents, colorés et payants. Dans le dernier construit, il y a même un rond-point dedans! A l’intérieur des îles, il y a également des tunnels pour passer à travers les montagnes. Ceux-là sont parfois beaucoup plus anciens, à une seule voie et certains sont même trop bas pour nous. Nous avons dès lors dû bien regarder la carte du pays et répertorier tous les tunnels sous lesquels Rhino n’arrivait pas à passer. Ceci nous a permis de faire rapidement une sélection des îles que nous pouvions et voulions visiter. Par exemple, nous avions envie d’aller marcher vers un phare sur une île mais Rhino ne passait ni sur le ferry, ni dans les tunnels de l’île, du coup, nous avons pris le ferry (à pied) et le bus public pour nous emmener à l’autre bout de l’île. Il faut dire que les transports publics sont nombreux ici, et les routes dans un état impeccable. Même les petits routes sont goudronnées, ce qui nous fait du bien et nous permet de parcourir très rapidement les distances entre deux points d’intérêt, sans avoir à nous demander si nous pouvons les emprunter avec Rhino. Par contre, les infrastructures touristiques ne sont pas encore très développées, les restaurants quasiment inexistants et les campings obligatoires ressemblent plus à des parkings qu’à des vrais campings.

Question météo, c’est brouillard, grisaille et pluie en continu. Les prévisions météorologiques sont inexistantes vu que ça change tout le temps. On a vite compris pourquoi l’herbe était si verte! Du coup, malgré la beauté de l’endroit, nous avons hâte de reprendre le ferry de retour pour trouver un peu plus de chaleur sur le continent, et de préparer Rhino en vue de l’envoyer de l’autre côté de l’Atlantique, pendant que nous irons nous dorer la pilule, bien au chaud, sur une plage en République Dominicaine.

4 commentaires sur « Nos premiers jours aux îles Féroé »

  1. Quelle belle couleur verte…la pluie a son charme dans un tel paysage…on continue â vous suivre…comment faites vous pour vous nourrir…y a t il des marchés…?

    J'aime

    1. Il n’y a malheureusement pas de marché ici. Rien en Islande ni aux îles Féroé et ça nous manque un peu… on est contraints d’aller dans les supermarchés car il n’y a même pas d’épicerie….

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :