Nos 48 heures au Danemark

Entre notre entrée sur sol danois et le départ du ferry pour l’Islande, nous avons 2 journées à disposition. Comme le tourisme est strictement interdit au Danemark à cause du Covid, nous sommes obligés de nous poser avec Rhino dans un camping officiel. Nous trouvons un camping dans la ville d’où partira notre ferry, directement au bord de la mer. L’endroit est magnifique, avec une belle vue sur un phare, la mer et les falaises. Nous sommes les premiers touristes de la saison et les seuls touristes que le camping a vu depuis bien longtemps. Le responsable du camping nous dit que nous pouvons faire du tourisme dans la région, pour autant que nous revenons dormir au camping.

Du coup, nous en profitons pour visiter un peu le Nord du Danemark. Le 1er jour, nous allons voir un phare qui a été englouti par les dunes de sable, et qu’ils ont dû déplacer de 80 mètres dans les terres il y a quelques années pour le sauver de l’engloutissement total. Il y a tellement de vent que nous n’arrivons pas jusqu’au pied du phare ; la tempête de sable étant plus forte que nous. Nous allons ensuite nous promener dans une station balnéaire. Mais à part quelques surfeurs dans l’eau, l’endroit ressemble à une ville fantôme.

Au retour, nous nous arrêtons avec Rhino directement sur une plage de sable. Le sable est tellement dur que la plage elle-même fait office de parking. Le vent souffle tellement fort que nous nous aventurons dehors que le temps de quelques photos, et nous sommes bien heureux de pouvoir boire notre café à l’intérieur de Rhino, au chaud, en profitant de la vue magnifique sur la plage et la mer.

Le 2ème jour, nous partons à la pointe septentrionale du Danemark, où les eaux des mers du Nord rencontrent celles du Sud. Nous marchons le long de la plage qui devient de plus en plus étroite jusqu’à se perdre totalement dans la mer. L’endroit où les deux mers se rencontre forme de belles vagues, c’est impressionnant et assez unique de pouvoir voir cela.

Nous allons ensuite dans une petite ville qui nous donne un bon aperçu des villes danoises. Les jolies petites ruelles piétonnes bordées de maisons jaunes invitent à la flânerie. Il y a un peu plus de monde, ce qui rend l’endroit plus animé et chaleureux. Vu que nous avons dû vider notre frigo en vue de notre départ pour l’Islande, on en profite pour se prendre un double hot dog dans la rue, pour le plus grand bonheur d’Ethan et d’Anaïs.

En fin d’après-midi, ça y est, nous finissons de préparer nos affaires et nous nous rendons au port, pour aller prendre notre ferry. Ethan & Anaïs ont des étoiles plein les yeux quand ils découvrent l’immense bateau qui nous attend. Ils sont super impatients de monter à bord…

Nous embarquons donc super heureux d’avoir pu voir malgré tout quelques endroits du Danemark car nous nous attendions à devoir rester au camping durant 48 heures. Nous nous sentons privilégiés d’avoir pu le faire et de pouvoir visiter des lieux dépourvus de touristes étrangers. Nous espérons qu’à notre retour d’Islande dans quelques semaines, la situation sanitaire aura évolué et qu’elle nous permettra de pouvoir visiter d’autres endroits du Danemark.

5 commentaires sur « Nos 48 heures au Danemark »

  1. Bonjour les aventuriers!, Merci de nous faire si bien voyager avec vous par l’intermédiaire de ce magnifique blog. Bonne suite de voyage. On attend avec impatience vos photos et impressions d’Islande. Alain

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :